À votre écoute : 08:00 - 17:00
Contact : +33 (0)5 59 55 41 46
Sur les réseaux
 

Blog

Les entretiens professionnels

Les entretiens professionnels : obligations du chef d’entreprise.

 

Les entretiens professionnels sont des outils essentiels dans la gestion de carrière et le développement professionnel. Ils jouent un rôle crucial dans l’évolution des individus au sein de leur entreprise, en les aidant à mieux comprendre leurs compétences, leurs objectifs, et à planifier leur avenir professionnel de manière plus stratégique.

 

Il s’agit d’un entretien rendu obligatoire par la loi à partir de 2 ans d’ancienneté. Cet entretien doit à minima avoir lieu tous les 2 ans.

Il doit également être systématiquement proposé au retour de certains congés :

  • Congé maternité
  • Congé parental d’éducation (y compris s’il est pris à temps partiel)
  • Congé d’adoption
  • Congé sabbatique
  • Congé de proche aidant
  • Période de mobilité volontaire sécurisée
  • Période d’activité à temps partiel
  • Arrêt pour longue maladie (arrêt visé par l’article L. 324-1 du code de la sécurité sociale)
  • Mandat syndical

L’entretien professionnel est centré sur l’élaboration du projet professionnel du salarié : perspectives d’évolution, besoins de formation, etc.

L’employeur est tenu de donner au salarié des informations sur ses perspectives d’évolution professionnelle, sur la VAE, sur l’activation de son CPF, sur les abondements qu’il est susceptible de financer et sur le conseil en évolution professionnelle (CEP).

 

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit être doublé d’un entretien état des lieux dit« bilan des 6 ans » (deux supports distincts à faire signer au salarié et à lui remettre). Cet entretien fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié.

Il doit vérifier que le collaborateur a bien bénéficié au cours de cette période de tous les entretiens professionnels auxquels il avait droit et d’apprécier s’il a suivi au moins une action de formation, une certification par la formation professionnelle ou par une VAE, une progression professionnelle ou salariale. A défaut, dans les entreprises de 50 salariés et plus, le CPF du salarié est abondé de 3000€ (montant à verser à la Caisse des dépôts et consignations, laquelle le crédite dès réception sur le CPF du salarié).

Pour les entreprises de moins de 50 salariés, il n’y a pas de sanction pécuniaire directe. En revanche, il est important de préciser qu’en cas de litige avec un salarié, il est systématiquement vérifié que ces entretiens ont bien eu lieu et, le cas échéant, le salarié bénéficie de dommages et intérêts.

 

Nous proposons plusieurs prestations d’accompagnement sur cette thématique, en fonction de vos besoins :

  • Fourniture des documents nécessaires à la réalisation des entretiens : grilles d’entretiens, modèle de convocation, guide de préparation à l’entretien pour le collaborateur, guide de préparation à l’entretien pour le manager.
  • Formation des managers qui vont réaliser les entretiens.
  • Réalisation des entretiens par COMPACT sur site client et restitution sous forme de synthèse écrite.

 

En savoir plus …

Afin d’avoir des informations complémentaires, rapprochez-vous de notre service juridique.